Du haut Moyen-Age à l’Epoque Moderne dans le Nord de la France

 En 1926, l’archéologue et médiéviste Camille Enlart fait don au musée de plus de 1000 pièces de sa collection personnelle d’objets du Moyen-âge et de la Renaissance. Les sculptures et fragments d’architecture qu’il collecta lors de ses recherches, enrichies par des pièces de la collection générale du musée, témoignent de la création artistique du nord de la France et notamment de Boulogne et des églises de la région (Montreuil, Bernieulles, Cambrai, Thérouanne…).

 La majorité des pièces datent de la fin du Moyen-Age, époque où le Pas-de-Calais est ouvert aux influences de deux écoles importantes : celles des Pays-Bas d’où le gothique tardif tire son origine et celle de la Picardie.

Comme ailleurs en Europe, les dernières années du gothique flamboyant sont représentées par une variété de styles régionaux, reflets des multiples ateliers dont sont issues les sculptures. Ainsi, la sculpture de Saint Nicolas illustre parfaitement le style du gothique tardif en boulonnais et témoigne quelque peu du style local.