d'une culture
à l'Autre

En Afrique, les esprits des ancêtres occupent une place importante parmi les puissances de l'au-delà. Les membres de la communauté doivent faire en sorte que l’esprit du mort leur soit bénéfique et la magie constitue le moyen le plus efficace de s’approprier leur force. On s'adresse à eux avec des prières et on leur offre régulièrement des dons sacrificiels pour les nourrir, mais on les invite aussi aux grandes et petites fêtes célébrées au sein de la famille ou de la communauté entière, pour commémorer leur gloire, pour les régaler et pour les amuser avec des chants et des danses.

La statuaire africaine se présente (sauf exception) comme un art funéraire destiné à capter la force vitale des ancêtres

En Afrique, les esprits des ancêtres occupent une place importante parmi les puissances de l'au-delà.

La sculpture et la musique sont les principaux intermédiaires dans ce lien entre le monde des vivants et celui des morts. En effet, la harpe, souvent associée à la pirogue, permet par la musique de remonter le fleuve sacré qui correspond avec le monde des ancêtres. De la même manière la statuaire africaine se présente (sauf exception) comme un art funéraire destiné à capter la force vitale des ancêtres, laquelle est redistribuée au bénéfice des membres du groupe qu’elle concerne.

statuette de singe (culture Baoulé) sans numéro inventaire ©philippe beurtheret
harpe Zande inv.5.10 ©service communication/Boulogne-sur-Mer

Positionner votre souris sur une partie de la photo afin d'en obtenir l'agrandissement

Infos Pratiques

Musée Boulogne / Mer

1, Rue de Bernet / 62200

Tél. 03.21.10.02.20 / 22

Envoyez-nous un e-mail