d'une culture
à l'Autre

Dans la première moitié du XVe siècle, les Pays-Bas connaissent une période de grande stabilité et de prospérité économique. Bruges est avec Florence en Italie, la région la plus riche et la plus développée d’Europe. C’est dans ce contexte que Jan Van Eyck perfectionne la fabrication de la peinture à l’huile. Les artistes flamands développent alors une esthétique naturaliste basée sur une fidèle observation, de l’ombre et de la lumière.

 Au XVIe siècle, avec la séparation des Pays-Bas du nord, devenus protestants et des Pays-Bas du sud restés catholiques, un art hollandais propre s’affirme.

La Réforme protestante instaurée par Martin Luther et Jean Calvin bannit toute représentation de Dieu et du Christ, ainsi que le culte des saints. Les artistes, bénéficiant de moins de commandes religieuses, se tournent alors vers des thématiques considérées comme secondaires dont ils se font spécialistes.

 

Saint Sébastien - Maarten De Vos inv. 6.13 © service photographique/Boulogne-sur-Mer

Saint Sébastien - Maarten De Vos inv. 6.13 © service photographique/Boulogne-sur-Mer

Les genres du portrait, du paysage, de la nature morte et de la scène de genre se développent au point de forger l’identité même de l’art de l’Europe du Nord.

C'est le cas dans la présentation du Musée de Boulogne sur Mer avec des scènes comme celle du pédicure ou du portrait d'une vache.

Laban cherchant ses idoles - Lastman inv. 147.13©service photographique/Boulogne-sur-Mer

Laban cherchant ses idoles - Lastman inv. 147.13 © service photographique/Boulogne-sur-Mer

Infos Pratiques

Musée Boulogne / Mer

1, Rue de Bernet / 62200

Tél. 03.21.10.02.20 / 22

Envoyez-nous un e-mail